Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mai 2008 1 12 /05 /mai /2008 19:06
Sujet A : La politique d'extermination pendant la Seconde Guerre mondiale et le nécessaire devoir de mémoire.

        Corrigé : grille de notation

Connaissances venues des documents et du cours

Points

 La politique d’extermination  des nazis

 

1940 : mesures antisémites (statut des juifs en France dès octobre 1940), création de ghettos en Europe de l'Est (ghetto de Varsovie en pologne)

1941 : après l'invasion de l'URSS en juin 1941 les Einzatsgruppen (unités mobiles d'extermination) éliminent plus de 1.5 millions de juifs en URSS c'est la  « Shoah par balle », (dès 1941 déportations et exécutions des populations des ghettos, premiers gazages des juifs dans des camions)

2

1942 : conférence de Wansee, Hitler décide d'organiser la solution finale, c'est à dire l'extermination systématique de tous les juifs (et tziganes) d'Europe.

1943 : tous les juifs d'Europe sont raflés dans leur pays (ex : rafle du Vel d'Hiv' en France) et déportés vers l'Europe centrale. Les conditions de transport sont épouvantables (pas d'eau, ni de nourriture pendant plusieurs jours) beaucoup sont morts avant l'arrivée au camp.

- les plus valides travaillent dans des camps de concentration pour l'industrie de guerre allemande (avec d'autres déportés : résistants, homosexuels ...) : les conditions de vie sont inhumaines : manque de nourriture, d'hygiène, de sommeil, travail épuisant, mauvais traitements et humiliations dégradantes  la mortalité y est très élevée.

- les vieillards, les enfants et les moins valides sont triés à leur arrivée et envoyés dans des camps d'extermination (Auschwitz, Maidanek, Sobibor, Treblinka et Chelmno). Ils sont alors gazés dans des chambres à gaz (au gaz asphyxiant Zyklon B), puis leurs corps sont brûlés dans des fours crématoires. Auparavant, d'autres juifs déportés (les sonderkommandos) avaient été chargés de dépouiller les corps de leurs dernières richesses (cheveux, dents en or )

- à la fin de l'année 1944, devant l'avancée des troupes alliées, les nazis accélèrent le rythme de l'extermination.

4

Le devoir de mémoire 

 

La Shoah a fait 6 millions de morts parmi les Juifs et 500 000 Tziganes, ne pas oublier la barbarie, les crimes contre l'humanité pour ne pas que cela recommence. Enseigné à l'école le devoir de mémoire permet d'apprendre aux élèves à être vigilants, à défendre les valeurs démocratiques et à combattre l'intolérance .
La mémoire peut ainsi servir à combattre le négationnisme, à éviter le retour de l'extrême-droite et des idéologies racistes au pouvoir.

2

Repères : dates, personnages, événements, vocabulaire spécifique

1

 Introduction, Conclusion

1

 Plan et organisation des connaissances : "bonus" 1 point

 



Sujet B  : Comment les colonies françaises deviennent-elles indépendantes ?

Corrigé : grille de notation

Connaissances venues des documents et du cours  Points
Contexte historique : Pourquoi la décolonisation ?  
 En 1945 la France est la deuxième puissance coloniale du monde :   ses possessions les plus vastes sont en Afrique et en Indochine. Déjà entre les deux guerres mondiales, des mouvements en faveur de l'indépendance se développent dans les colonies. Après 1945, face à une France affaiblie, les partisans de l'indépendance peuvent compter sur l'appui des États-Unis, de l'URSS et de l'ONU au nom du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes. Après la conférence de Bandung en 1955 qui condamne la colonisation, la pression internationale se fait encore plus forte. Au nom de la déclaration universelle des droits de l'Homme (1948) les colons réclament la liberté, l'égalité et l'indépendance de leur pays.

 2

 Comment ? Où ?  
 Les décolonisations pacifiques :
En Afrique du Nord, les leaders nationalistes Habib Bourguiba pour la Tunisie et  Mehdi Ben Barka  pour le Maroc obtiennent de la France l'indépendance pour leur  pays en  1956.En Afrique noire, les possessions françaises acquièrent une certaine autonomie en 1956 grâce à la loi Deferre. Puis elles sont décolonisées pacifiquement après négociations entre 1958 et 1960, une politique de coopération avec la France est alors mise en place. (exemple Sénégal, Léopold Sédar Senghor)

 3

Les décolonisations violentes :
En Algérie, en 1954, le Front de Libération Nationale (FLN) dirigé par Ahmed Ben Bella lance une série d'attentats pour obtenir l'indépendance, la France refuse de négocier, le gouvernement français envoie donc des militaires et des soldats du contingent pour rétablir l'ordre. C'est le début d'une guerre longue et sanglante : aux attentats du FLN, les militaires français répondent par des ratissages meurtriers et pratiquent parfois la torture. Après huit ans de guerre, les accords d'Évian sont signés en 1962 : la France reconnaît l'indépendance de l'Algérie. Près d'un millions de français d'Algérie, les « pieds noirs » et de nombreux harkis sont alors contraints de quitter l'Algérie pour la France.

En Indochine, une guerre oppose de 1946 à 1954 la France et le Viêt-Minh, parti communiste vietnamien dirigé par Hô Chi Minh qui combat pour l'indépendance de son pays. En 1954, après la défaite de l'armée française à Diên Biên Phu la France accorde  l'indépendance à l'Indochine (accords de Genève, signés en 1954).

 3

Repères : dates, personnages, événements, vocabulaire spécifique

 1

Introduction, Conclusion

 1

Plan et organisation des connaissances : "bonus" 1 point  


Éducation civique : L'ONU et la sécurité collective 

Corrigé grille de notation

Connaissances venues des documents et du cours Points 
 Les buts de l’ONU :
Maintenir la paix et de la sécurité internationale dans le monde au nom de la justice et du droit international définis par la Déclaration universelle des droits de l'homme

 2

 Ses moyens d'action :
 
Ils sont progressifs : négociations, sanctions et en dernier recours emploi de la force armée.
Le Conseil de Sécurité commence donc par prendre des résolutions pacifiques en rappelant les règles et les valeurs internationales (exemple : en juillet 2004, l'ONU somme le Soudan de mettre fin aux atrocités des milices arabes au Darfour)
Puis le Conseil de Sécurité peut prendre des sanctions économiques (exemple : en 1990, embargo économique contre l'Irak qui avait envahi le Koweït)
En dernier recours le Conseil de Sécurité peut décider d'envoyer les Casques bleus (exemple en 1990 recours à la force armée contre l'Irak)

 3

 Ses limites :
Pour agir, les résolutions doivent être votées à la majorité des membres du Conseil de sécurité, l'utilisation du droit de veto des membres permanents du conseils de sécurité ralentit la prise de décisions.
Les résolutions de l'Onu ne sont pas toujours respectées, malgré le veto français les États-Unis attaquent l'Irak en 2003.

 1

 Repères : dates, vocabulaire précis, exemples

 1

 Plan et organisation des connaissances (Introduction, Conclusion)

 1


Partager cet article

Repost0

commentaires

LIENS UTILES

En ce moment    personne(s) présente(s) sur ce blog

 

B2i élèves PronoteAc Aix Mars

Logo college

logoOnisep-copie-1.gif

LIENS RESSOURCES

Courdecol pluspetiteCuriosphère

Rechercher

BREVET

 

 des liens 
pour préparer 
l'épreuve de Repérage

Voir la catégorie
BREVET Repères

  NOUVEAUTÉS

  

Vidéos

INA  à voir HOME un film qui défend la Terre

2010-05-05 233940